titre_materiel

Matériel requis

  • Cuve de fermentation primaire
  • Un contenant de 30 litres de grade alimentaire avec un couvercle. Le niveau de 23 litres devrait être marqué préalablement.
  • Cuve de fermentation secondaire
  • Une tourie de 23 litres en verre ou eu plastique de grade alimentaire.
  • Bonde Hydraulique et bouchon de caoutchouc
  • Une simple valve à sens unique pour empêcher l’oxygène et les organismes de détérioration d’entrer en contact avec le vin tout en laissant s’échapper le gaz carbonique produit par la fermentation. (La bonde hydraulique doit être à demi remplie d’une solution sulfitée et fixée à la tourie à l’aide d’un bouchon de caoutchouc après chaque opération. )
  • Siphon et boyau à soutirage
  • 2 mètres (6 pieds) de boyau de grade alimentaire relié à un tube en « J » rigide en acrylique, utilisé pour soutirer (siphonner) le vin d’un contenant à un autre.
  • Densimètre ou Multimètre ou [uji_popup class= » » id= »71″]hydromètre,[/uji_popup]
  • Cuillère
  • Une cuillère en plastique de grade alimentaire d’environ 70 cm (28 pouces)
  • Nettoyant et désinfectant (pour aseptiser)
  • solution sulfitée (50 g (2 onces) de cristaux de sulfite dans 4 litres d’eau froide)
  • ou une solution de BIO-SAN (15 ml (1 c. table) dans 1 litres d’eau chaude).

Matériel facultatif

  • [uji_popup class= » » id= »78″] Thermomètre, [/uji_popup]
  • Voleur de vin (pour recueillir des échantillons des cuves de fermentation afin de faciliter la lecture de la G.S.)
  • Filtre à vin
  • Arôme de chêne
  • Baies de sureau
  • Édulcorant (si vous trouvez votre vin trop sec, ou si vous désirez un vin sucré ou semi-sucré)
  • Acide ascorbique (aide à prévenir l’oxydation du vin)

Il est très important que toutes les pièces d’équipement qui entre en contact avec le vin soient propres et aseptisées (à l’aide du désinfectant, voir matériel requis). Ceci préviendra la croissance de toute bactérie nocive et s’avère essentiel à la production d’un vin de qualité.